Pourquoi payer pour un site internet quand on est avocat ?

pourquoi payer pour un site internet quand on est avocat ?

Vous êtes sur le point de débourser plusieurs milliers d’euros pour un site internet ? Vous hésitez à finaliser avec une agence, vous ne savez pas si cela va vraiment être à votre avantage, ou encore, vous avez déjà votre site mais ne parvenez pas à mesurer votre retour sur investissement et le SEO n’est pas votre domaine de compétences principal. Nous vous aidons à faire le point.

1. Pourquoi un site internet est important pour un avocat

Votre existence numérique

Un site internet est la fondation de votre présence digitale : c’est lui qui va concentrer les références sur vos différents réseaux sociaux, qui va être l’endroit où vous allez rediriger les clients potentiels que vous rencontrerez dans la « vraie » vie. Il vous permet de dire « j’existe » car aujourd’hui un indépendant ou une entreprise qui n’a pas de site est en état de « mort » numérique. Il est donc important de se saisir de cet outil.

Votre notoriété numérique

Un site internet est également un jalon essentiel de votre notoriété, et notamment de votre notoriété en ligne. C’est un des composants qui va être à l’origine ou catalyseur de certains effets, comme, par exemple, le nombre de personnes qui connaissent votre cabinet, si vous êtes présent sur internet dans votre domaine de compétences (via la rédaction d’un blog par exemple) etc.

Votre ligne éditoriale

Si vous en avez le temps et le courage, vous pouvez rédiger du contenu dans un espace dédié, comme un blog. Vous êtes alors propriétaire d’un contenu qui transmet vos valeurs, ce qui vient alimenter votre notoriété.

2. Pourquoi un site internet ne suffit pas quand on est avocat

Si un site internet est important il ne faut pas perdre de vue qu’il est incapable de mettre en mouvement votre stratégie numérique à lui seul. En effet, une stratégie numérique correcte ne s’analyse pas en outils mais en objectifs. On peut en analyser quelques uns pour établir qu’un site internet pour avocat n’est pas suffisant à développer votre activité.

a. Transmettre des informations

De nouveaux forfaits ou un nouveau commentaire sur un arrêt déposé dans votre blog ? Très bien mais pensez-vous que cela suffise ? Il ne faut pas considérer que la publication sur votre site transmette d’office l’information : il faut qu’elle soit détectée puis lue par votre cible. Vos clients ne consultent pas votre site tous les jours. S’il s’agit de la présentation d’un nouveau forfait par exemple, vous pouvez le transmettre à vos anciens clients car cela peut les intéresser ou les conduire à le diffuser à un ami en recherche actuellement. Et ici ce qui a fait la différence ce n’est pas votre site, ce sont les emails de vos anciens clients.

Par ailleurs, si vous pouvez effectivement écrire puis partager du contenu, n’oubliez pas que cela prend du temps !

b. Interaction avec des prospects

Sauf à mettre en place des moyens disproportionnés dans le développement de votre site, les interactions avec vos clients seront limitées sur votre site et s’exporteront sur d’autres canaux : mail, téléphone ou même réseaux sociaux. Il est donc illusoire de penser que votre site va être le canal final de votre conversion.

c. Attirer des clients

Vous pensez que votre site va attirer des clients ? Erreur. Le nerf de la guerre c’est le référencement (pour attirer du trafic) et la conversion (car il faut que les visiteurs décrochent le téléphone ou vous écrive quelque part sinon cela ne sert à rien).

Par habitude les clients vont chercher un avocat dans tel ou tel domaine ou dans telle ville. Il n’y a donc pas 36 solutions : si vous voulez remonter sur ces requêtes il va falloir mettre en place une véritable stratégie de contenu ainsi qu’une stratégie d’acquisition de backlinks qui est chronophage et chère. Ces termes ne vous parlent pas ? C’est normal, le référencement naturel (votre place dans Google en fonction d’un mot-clé) est un métier à part entière, complexe, qui bouge beaucoup, et qui contrairement au début des années 2000 demande finesse, régularité et implication. C’est donc un chemin très complexe que nous ne conseillons pas aux avocats.

Votre temps et votre argent seront éventuellement mieux utilisés sur des annonces Google payantes (Goole Adwords). Mais là encore, attention : les prix au clic sont dans certains domaines ou localités très élevés et si derrière votre site n’est pas parfait (notamment dans le design et surtout dans le contenu) vous ne convertirez pas le visiteur et aurez payé pour rien.

3. Quelle solution ? Distinguer deux typologies

a. Les justiciables qui recherchent un avocat de manière indifférenciée

Comme nous vous le montrions, difficile de capter la clientèle lorsqu’elle provient de requêtes larges. Alors payer plutôt pour être dans un annuaire (comme Ermine :) ), qui engage des moyens pour être référencé sur ces requêtes (du type : « trouver avocat toulouse »), est une bonne idée mais là encore se pose la question du référencement interne, c’est-à-dire le référencement dans le-dit l’annuaire. Comment le client choisit entre tous les avocats de l’annuaire ? On se retrouve finalement avec le même problème décliné sur un plus petit échantillon d’avocats. Certains annuaires vont vous placer en tête de liste puis, au fur et à mesure, vous décliner vers le bas pour privilégier les nouveaux arrivants. Où est la justice là-dedans ?

Nous avons répondu à cette problématique d’une manière simple et juste : il faut simplement se demander quels types d’avocats les justiciables cherchent. Et la réponse est : cela dépend notamment de la personnalité des avocats. L’erreur classique est de « lisser » son profil dans un annuaire et de ressembler à tous ses confrères : le justiciable ne saura pas qui choisir et ne choisira potentiellement personne. C’est pour cette raison que nous vous construisons une page vraiment personnalisée, c’est-à-dire différenciante : c’est le moyen d’amener à vous des justiciables qui vont vous choisir en leur âme et conscience parce que votre personnalité correspond à leurs attentes. Quand à l’ordre de classement, il ne pourrait se fonder sur une personnalité : le meilleur moyen de classer des avocats, pour nous, est de se baser sur les avis clients car c’est aujourd’hui le signal le plus fort de confiance et de conversion (avec le prix, bien évidemment) d’un client. Il faut savoir que des avis clients augmentent les chances de conversion de plus de 20%. 

b. Les justiciables qui vous recherchent spécifiquement

Une bonne partie des visiteurs de votre site va provenir du bouche à oreille et des différents annuaires. C’est le moment où vous serez enfin en position de force car, sauf homonyme, vous serez premier sur cette requête (ex: « maître jean martin »). Mais comment faites-vous pour créer la confiance chez des justiciables qui ont l’habitude de n’acheter que des produits, même lorsqu’il ne coûtent qu’une dizaine d’euros, que s’ils ont au moins une dizaine d’avis ?

Les avis clients sont un moyen très efficace d’activer une conversion, autrement dit qu’un client en recherche finisse par décrocher son téléphone. Mais encore faut-il que les avis soient représentatifs, en quantité suffisante et si possible au-dessus de 4 sur 5. Le problème c’est qu’aujourd’hui la quasi totalité des avocats utilisent le système d’avis proposés par Google. C’est un problème majeur car les avis Google ne comportent pas assez de fiabilité. En effet, vous ne pouvez pas savoir si l’avis provient d’un ancien client, d’une personne intéressée qui n’a pas réussi à vous avoir au téléphone, ou encore d’un de vos confrères. Il y a même certains avocats qui se notent eux même (5 étoiles :) ). Surtout, le système de notation n’est pas pertinent car on demande un avis global sur 5, et on ne précise pas sur quoi doit être noté l’avocat.

Pour cette raison nous avons mis en place une notation qui soit utile et respectueuse : nous « découpons » l’avocat en deux et les justiciables sont amenés à évaluer, non pas le juriste qui a potentiellement perdu son affaire, mais le prestataire de service qui doit s’assurer d’avoir la lumière dans sa salle d’attente et de répondre aux emails de ses clients en temps et en heure. La notation ne doit pas non plus résider dans une seule note : chez Ermine, nous avons plus de 20 questions basées sur des référentiels RH ou marketing. Enfin une note sèche est difficile à analyser : pour que les clients potentiels puissent mieux se projeter, un commentaire est un moyen idéal pour compléter la note déposée.

L’avantage de ce système c’est que d’une part, si vous avez un encart Google My Business, les étoiles de votre score Ermine s’affichent, mais en plus elles s’affichent également sur le résultat de la recherche Google et dans notre annuaire. Et pour encore plus de performance, nous allons bientôt vous proposer un widget à placer sur votre site qui témoignera de votre bon score !

4. Mise en garde finale : le prix exorbitant de certains sites pour avocats

Attention par ailleurs, les prix proposés par les prestataires sont parfois démesurés par rapport au produit final commandé. Les sites proposés aux avocats ont souvent un tarif élevé par rapport aux prestations offertes (site vitrine, pas de paiement en ligne etc.). Et si finalement vous pouvez prendre les paiement en ligne, cela justifiait-il un tel investissement ? Il n’est pas rare qu’une agence demande 3000 euros pour réaliser un site statique qui sera peu voire jamais actualisé. Un simple abonnement sur une plateforme de conception de site (type : Wix, Weebly etc.) coûte quelques dizaines d’euros par mois. Un site statique de ce type où vous allez rédiger le contenu ne devrait pas vous coûter plus de 1000 euros.

En conclusion, nous sommes tous d’accord pour dire que vous devez exister sur internet. Prenez garde pour votre portefeuille et votre santé mentale à ne pas démultiplier les actions uniquement vers votre site internet.
L’étape primordiale doit toujours être votre réflexion sur votre stratégie numérique. Car il existe de nombreuses alternatives pertinentes pour accompagner et démultiplier l’intérêt porté à votre site, comme par exemple le référencement payant ou les annuaires. Nous sommes disponibles pour en discuter avec vous, en toute sincérité et bienveillance.

Je veux en discuter

Articles récents

Image
21 Oct. 2018
Il est grand temps de rallumer les étoiles
Lire plus
Image
02 Nov. 2018
Comment trouver et choisir un avocat ? [Guide Complet]
Lire plus
Image
21 Déc. 2018
Avocats : pourquoi être visible sur Internet ne suffit pas.
Lire plus