Comment trouver et choisir un avocat ? [Guide Complet]

comment trouver et choisir un avocat ? [guide complet]

Si vous avez mis du temps et de la patience pour parvenir à reconnaître le bon avocat dans le rayon fruits et légumes de votre supermarché, il exise une toute autre sorte d'avocat bien difficile à choisir.
Oui, ce jour est arrivé. Vous avez besoin de recourir aux services d’un avocat. Seulement voilà, un avocat, vous n’en connaissez pas. Vous pourriez demander à votre entourage de vous recommander quelqu’un, mais vos proches ne connaissent pas forcément un avocat compétent dans le barreau concerné ou vous souhaitez simplement rester discret.     
Vous voilà seul à aborder cette question épineuse : comment trouver et choisir un avocat qui vous convienne ?

Comment trouver un avocat ?

Le domaine et le barreau d’intervention

Dans un premier temps, vous devez rassembler quelques informations avant de partir à la recherche de votre avocat. Vous devez connaître le domaine d’intervention qui vous concerne. Par exemple, vous souhaitez engager une procédure de divorce, il s’agira donc de droit de la famille. Si vous avez commis une infraction, vous devrez chercher un avocat pénaliste. En théorie, un avocat peut couvrir un grand nombre de domaines d’intervention. Dans la pratique, il aura le plus souvent davantage de goût pour quelques domaines seulement et aura donc à coeur d’explorer ses domaines de prédilection et de vous offrir un conseil expert. Un avocat peut également demander à faire certifier certaines de ses compétences spécifiques après quatre ans d’exercice spécialisé. Si votre affaire demande une expertise particulière, il peut être intéressant d’effectuer une recherche plus précise. Retrouvez quelques uns des différents domaines.

Le barreau, on la fait courte, c’est le territoire où va être jugée votre affaire. Il y a quelques règles comme au Monopoly mais généralement vous serez au point en deux temps trois mouvements. Si vous habitez à Nantes avec votre conjoint(e) et que vous souhaitez divorcer, vous assignez votre conjoint(e), c’est donc une procédure qui sera jugée à Nantes et vous devrez donc choisir un avocat, inscrit au barreau de Nantes. Si vous habitez à Nantes mais que vous louez un logement à des particuliers à Paris et que pour une raison vous devez intenter une procédure contre vos locataires, l’affaire sera jugée à Paris. Le barreau sera donc celui de Paris, vous devrez choisir un avocat inscrit au barreau de Paris. Dans ce cas précis, vous avez la possibilité de vous choisir un avocat à Nantes qui demandera à un avocat postulant de Paris de vous représenter. Dans tous les cas le postulant devra déposer les conclusions sous sa signature même si c’est votre avocat nantais qui se déplace pour plaider. A service supplémentaire, tarification supplémentaire, c’est l’objet de notre prochain point.

L’aide juridictionnelle

Vous devez ensuite faire un point rapide sur vos finances. Les services d’un avocat ont un coût non négligeable et il convient dès le départ, et ce même dans l’urgence émotionnelle, de savoir comment clarifier la relation financière à votre avocat. Les avocats pratiquent des tarifs différents selon leur compétence, leur expérience, le temps passé sur votre affaire...ça dépend, ça dépasse !

Généralement votre avocat va vous proposer une convention d’honoraires et vous accorder dans le meilleur des cas des paiements en plusieurs échéances. Cela va vous permettre de provisionner ou de contracter un micro crédit auprès de votre banque, ou encore d’emprunter à vos proches. Sachez également qu’un avocat, comme un artisan, va demander une provision pour démarrer son travail. Drôle de façon de démarrer une relation de confiance, alors que vous avez pour le moment simplement besoin d’aide et d’action, pensez-vous. 
Sachez que dans ce cas précis, l’argent devra vous rassurer. Il doit vous permettre de prendre du recul émotionnellement. Lorsque vous payez un avocat pour ses services, vous pouvez avoir des exigences. Lorsque les paiements sont tardifs voire carrément en retard, vous perdez la relation fluide typique d’une prestation de service. Vous perdez la possibilité d’avoir des exigences. Tout ceci pour dire que l’argent que vous donnez à votre avocat est un gage de confiance, de considération et si vous n’êtes pas au clair avec cette relation financière, la relation pourrait vite s’envenimer inutilement. 

Dans le cas où vos finances ne vous permettent pas de vous offrir les services d’un avocat, sachez que vous avez accès à l’aide juridictionnelle (partielle ou totale). Cette aide vous permettra d’être défendu et conseillé aux frais de l’Etat. Sachez que les avocats qui acceptent l‘aide juridictionnelle sont souvent payés plusieurs mois après votre affaire, et ne rentrent quasiment pas dans leur frais professionnels. Certains professionnels ne l’acceptent donc pas, quand d’autres avocats l’acceptent volontiers par conviction personnelle ou stratégie professionnelle. 
Avoir conscience de cette variable vous permet de vous orienter vers un avocat qui correspond à votre situation. Estimez vos droits à l’aide juridictionnelle.

L'heure du choix 

Maintenant vous pouvez attaquer la partie la plus délicate : la liste, l’annuaire, l’immense possibilités de choix qui s’offre à vous. Hmmm…vous avez dit facile ? 
Le CNB (Conseil National des Barreaux) propose un annuaire en ligne de tous les avocats classés par barreau et domaines d’intervention. C’est un bon début. 
Les “maisons de l’avocat” présentes un peu partout, vous donneront une liste papier exhaustive des avocats inscrits au barreau du tribunal dont vous dépendez. Pas de classement cette fois mais sachez que ces maisons proposent des consultations gratuites régulièrement et assurent des permanences afin d’orienter les justiciables (vous). 

Point important, l’avocat que vous rencontrez lors des permanences ne doit pas directement vous proposer ses services et ne doit pas vous influencer en sa faveur. Si vous vous êtes senti en confiance, contactez-le de vous-même mais laissez vous le temps de réfléchir. 

Il existe à présent des annuaires en ligne qui sont de plus en plus précis sur les services qu’offrent l’avocat. Parfois, vous aurez à payer pour obtenir une première consultation avec un avocat en ligne, parfois c’est l’avocat qui paie pour être référencé sur des plateformes et développer sa clientèle. 

Nous vous déconseillons d’effectuer votre choix en commençant au préalable par payer une consultation en ligne si vous devez engager une procédure. Si ces annuaires payants sont utiles en cas de question ponctuelle, il peut être vite compliqué de garder sa liberté de choix, et voici pourquoi. Si cette consultation n’ouvrait pas sur une collaboration, vous devrez consulter un autre avocat et éventuellement payer une première consultation en face à face… vous voyez où nous voulons en venir ? Financièrement, si vous devez payer la première consultation (une heure = environ 150€ HT) à chaque fois que vous rencontrez un avocat sans ouvrir de dossier, c’est votre compte en banque qui va faire son choix et s’arrêter au premier que vous rencontrez. 

C’est pourquoi nous vous conseillons dans un premier temps de vous entretenir très rapidement par téléphone avec l’avocat que vous pensez solliciter, et si votre intuition vous invite à le faire, fixez un rendez-vous pour exposer plus en détails votre affaire. L’avantage de consulter un avocat qui offre la première consultation (même si vous n’ouvrez pas de dossier chez lui) quoiqu’il arrive c’est que l’argent ne va pas vous tenailler dans votre choix. 

Petit récapitulatif de recherche : 

  • - Rassemblez tous les éléments nécessaires à votre recherche (domaine, barreau…)

  • - Faites le point avec vos finances (aide juridictionnelle, emprunt…)  

  • - Trouvez votre canal de recherche (annuaire en ligne, maison de l’avocat…) 

  • - Assurez-vous de pouvoir parler à votre interlocuteur par téléphone, puis de fixer un rendez-vous, le tout en engageant le moins d’argent possible pour être libéré de toute pression

Vous avez arrêté votre choix sur deux avocats, qui correspondent à vos critères basiques et vous avez rendez-vous ces prochains jours avec chacun d’entre eux. Comment allez-vous arrêter votre choix ? 

Si cela va peut-être s’avérer immédiat et automatique pour certains, pour la plupart d’entre nous, il sera nécessaire de prendre le temps de la réflexion.

Il y a quelques astuces pour faire le bon choix et c’est le sujet de notre seconde partie : comment choisir son avocat ? 

Comment choisir un avocat ? 

Prendre le temps d’analyser ses émotions

L’affaire qui vous concerne vous procure des émotions, parfois vives. Vous allez devoir faire le tri de ce qui se mélange perpétuellement à l’intérieur de votre tête. 
Prenez le temps de vous détendre une fois que vous aurez rencontré un avocat, et de laisser reposer quelques instants l’impression que vous aura laissé cette entrevue. 

Vous aurez pendant ce rendez-vous abordé des sujets qui auront provoqué en vous des émotions et il est important de ne pas effectuer votre choix en fonction de celles-ci uniquement. Un nouvel avocat, que vous ne connaissez pas, cherchera forcément à vous comprendre, à comprendre votre cas et soulèvera peut-être en vous un doute, ou deux. Rappelez-vous qu’il est là pour prendre connaissance de votre affaire et qu’il doit lui aussi évaluer s’il est partant pour vous suivre. 

C’est un choix mutuel. 

Pas d’emballement émotionnel donc, place à ce que nous appelons l’intuition tranquille. 

Se faire confiance

Qu’est ce que l’intuition tranquille ? 
Rien ne garantira jamais que la relation à votre avocat sera un long fleuve tranquille mais lorsque vous vous faites confiance et que vous écoutez votre intuition et non un argument rationnel pour dicter votre choix, vous gagnez l’opportunité de vous engager pleinement dans votre choix et donc de faire confiance à votre avocat. 

C’est un petit bonus qui permet d’autoriser tout le monde à se faire confiance puisque la décision est motivée par l’intuition et non par la raison. 
Ce conseil n’est pas une équation scientifique mais il y a fort à parier que si vous portez votre choix sur l’avocat le plus proche de votre domicile sans raison particulière, vous soyez plus enclin à regretter votre décision plus tard. 

Vous allez en moyenne être en contact avec votre avocat pendant une durée de 24 mois. Cette personne va vous suivre dans des moments importants et vous allez prendre avec lui des directions décisives. Un avocat est un collaborateur humain. Vous vous devez de choisir une personne avec qui le courant passe. 
C’est le dernier critère qui doit occuper votre attention. 

Et là, c’est la communication non verbale qu’il faut passer au crible. 

Passez votre avocat au scanner

Vous ne supportez pas d’être en retard, cela vous horripile ? Votre avocat est systématiquement en retard de 30 minutes. Etes vous certain de pouvoir accepter cette variable tout au long de la procédure ? Vous l’acceptez maintenant, parce que vous êtes en demande, et parfois dans l’urgence. Mais cet aspect est primordial à prendre en compte. 

Une salle d’attente mal rangée et peu accueillante peut mettre en insécurité émotionnelle quelqu’un d’ordonné. Un avocat très scolaire, certes très combatif mais peu accompagnant humainement peut être fatal pour qui a besoin de soutien. Il existe autant de pratiques que d’avocats… vous devez prêter attention à ces petits détails qui vous mettent sans effort en confiance. Nous les êtres humains savons parfaitement, non pas juger, mais jauger ce qui se présente à nous pour évaluer le “niveau de danger”. C’est la raison pour laquelle vous devez écouter vos émotions et ressentis après un rendez-vous et tenter de privilégier la personne qui vous a procuré un sentiment de confiance naturelle. 

Ne revenez pas sur votre décision

Lorsque vous êtes parvenu à distinguer si une confiance mutuelle et naturelle allait pouvoir se mettre en place, ne revenez pas sur votre décision. Engagez pleinement votre confiance a priori dans cette relation à votre avocat et vous verrez que celle-ci s’en trouvera plus fluide. 

Il n’est pas rare d’avoir de petits accrocs de parcours : ne vous braquez pas immédiatement. Tentez toujours d’exposer votre point de vue calmement et demandez toujours avec sincérité à retrouver le lien de confiance de départ. Vous devez vous souvenir : la relation humaine prime toujours sur le message que vous voulez faire passer. Autrement dit : impossible de dire à votre avocat que vous êtes en colère car vous n’avez pas ce que vous voulez… si par ailleurs vous abordez la question en l’agressant. 

Si quelque chose vous dérange, vous ne devez pas attendre pour aborder la question. Cela évitera de faire monter la pression de la cocotte minute. 
Souvenez-vous également que votre avocat s’exerce à la maîtrise du temps quotidiennement et chacun sait qu’il faut parfois longtemps avant de savoir s’organiser à la perfection surtout si ce dernier a beaucoup de travail. 

Vous l’aurez compris, si vous avez choisi de faire confiance le premier jour, vous devrez toujours chercher à retrouver cette confiance mutuelle tout au long de votre collaboration. 
Les maîtres mots de cette relation mi humaine, mi professionnelle sont bienveillance, confiance, patience et sincérité. 

Si toutefois un problème avec votre avocat devenait compliqué à résoudre, nous vous invitons à contacter le bâtonnier (c’est un peu le délégué de classe des avocats) du barreau où est inscrit votre avocat afin de lui transmettre vos difficultés. Il est à même d’intervenir et d’arbitrer les conflits inhérents à la collaboration entre avocats et justiciables. 

Vous voyez, vous n’êtes pas seul.
Utilisez les outils mis à votre disposition pour trouver votre avocat et faites confiance à votre voix intérieure pour le choisir et vous engager dans cette relation avec sérénité. 


Si vous souhaitez trouver un avocat de confiance, vous pouvez aussi aller sur Ermine et découvrir des avocats qui parlent de leur parcours et des clients qui racontent leur expérience avec eux . Rassuré ? 

Auteur : Charlène
Présidente d'Ermine


Articles récents

Image
21 Oct. 2018
Il est grand temps de rallumer les étoiles
Lire plus
Image
02 Nov. 2018
Comment trouver et choisir un avocat ? [Guide Complet]
Lire plus
Image
21 Déc. 2018
Avocats : pourquoi être visible sur Internet ne suffit pas.
Lire plus